Les choses à savoir avant votre première grossesse

premiere grossesse conseil

Que vous envisagiez d’avoir un bébé ou que vous soyez déjà enceinte, votre gynécologue est une source précieuse d’informations. La grossesse est sans aucun doute l’une des périodes les plus importantes chez une femme ; mais il y a certaines choses qui doivent être faites avant de tomber enceinte, et ceci, afin d’assurer une santé maximale au bébé et à soi-même. Tomber enceinte sans faire des examens au préalable et éliminer tous les facteurs de risque, pourraient être une décision assez dangereuse.

Par ailleurs, pour les nouveaux parents, les six premiers mois du nouveau-né, sont souvent vécus « en apnée » avec le sentiment que toutes les habitudes antérieures sont soudainement annulées. Pour ne rien laisser en suspens, et surtout, pour vous simplifier la vie, nous avons listé pour vous dans cet article quelques conseils pour que vous puissiez savoir quoi faire.

Découvrez aussi : Quels sont les principaux bienfaits du ginseng pour la santé ?

La visite chez le gynécologue

Une visite chez le gynécologue est considérée comme une obligation, lorsque le test de grossesse est positif. Consulter le médecin à l’avance présente cependant des avantages ; car il permet de vérifier le système reproducteur et ses conditions, et de connaître les éventuels obstacles à la conception. Par ailleurs, la visite vise également à reconstituer l’anamnèse familiale et personnelle. Ainsi, le gynécologue pourra évaluer les facteurs de risque par exemple, pour les maladies héréditaires, les malformations génétiques, etc.

Le spécialiste peut alors effectuer des tests, en fonction de l’histoire clinique du couple, afin de pouvoir intervenir précocement en cas de problème.

La conception et l’examen Toxo-test

test toxoplasmose Parmi les examens prescrits par le gynécologue se trouve le dit Toxo-test, qui permet de savoir si la future maman a des anticorps contre la toxoplasmose. Cette dernière est une maladie qui, si elle est contractée pendant la grossesse, pourrait interférer avec cette dernière de façon très grave. Pour le moment, il n’existe pas de vaccin contre la toxoplasmose ; mais certaines règles d’hygiène sont indispensables. Pour cette raison, éviter de manger de la viande crue ou de la charcuterie et de toucher les excréments du chat.

Découvrez aussi : les avantages de porte son bébé

Se faire vacciner contre la rubéole

Les vaccinations sont, sans aucun doute importantes pour vous protéger de certaines maladies. Avant une grossesse, si vous ne l’avez pas contractée, il faut vraiment se faire vacciner contre la rubéole. Cela semble être une maladie banale, car nous l’avons tous eu étant enfant ; mais avec le ventre, c’est risqué pour le fœtus. Pour savoir si cela s’est produit ou pas, vous devez faire le Rubeo-test, également prescrit par le gynécologue. Sinon, vous devez vous faire vacciner. Le vaccin doit être fait quelques mois, avant qu’une grossesse ne soit recherchée ; car le virus est actif, même s’il est atténué, et risquerait de créer des dommages si vous tombiez enceinte immédiatement.

La grossesse et l’apport d’acide folique

	acide folique pendant la grossesseL’acide folique, est un supplément qui doit être pris pendant la période préconceptionnelle, au moins un mois avant les rapports sexuels non protégés ; et poursuivi pendant au moins tout le premier trimestre. En effet, l’acide folique a l’avantage de prévenir les anomalies du tube neural, telles que le spina bifida. La posologie moyenne recommandée est de 0,4 mg par jour. Elle ne doit être augmentée que dans des cas exceptionnels ; comme, par exemple, chez les femmes obèses ou épileptiques. Dans ces cas, 4 à 5 mg d’acide folique par jour peuvent être atteints.

Être prudent avec les médicaments

Lorsque vous décidez d’avoir un bébé, il est impératif de consulter votre médecin au sujet des médicaments que vous prenez ou que vous prendrez sous peu ; y compris des formulations apparemment plus simples. Certains composants peuvent ne pas convenir à celles, qui recherchent une grossesse. Le médecin doit également être prévenu si vous prenez des compléments alimentaires, car tous ne conviennent pas aux « futures mamans ».

Découvrez aussi : Comment perdre du poids sainement et sans risque ?

Avoir des relations sexuelles au bon moment

Avoir des relations sexuelles au bon moment, est essentiel lorsque vous voulez concevoir un bébé. En particulier, ils doivent être concentrés sur les jours de fertilité maximale de la femme, afin d’augmenter les chances de conception. En règle générale, l’ovulation se produit vers le 14e jour du cycle (sur un cycle de 28 jours). Mais comme c’est un fait subjectif, il faut faire attention aux symptômes de l’ovulation.

Le surpoids peut affecter la fertilité

surpoids et fertiliteLe surpoids peut amener les femmes à produire des œstrogènes faibles et des niveaux élevés d’hormones mâles, ce qui peut affecter l’ovulation, selon le Dr Sejal Dharia Patel, spécialiste de la fertilité au Center for Reproductive Medicine d’Orlando, en Floride. En réalité, les femmes qui souffrent d’insuffisance pondérale, multiplient par quatre leur temps de conception, explique Patel, en raison de l’inhibition des hormones nécessaires à l’ovulation. En effet, l’indice de masse corporelle (IMC) idéal lorsque vous essayez de concevoir, se situe entre 19 et 30, explique Patel.

Limiter l’alcool et la caféine

Pour Patel, pas plus de deux boissons alcoolisées par semaine, pour vous et votre conjoint. Boire peut nuire à la qualité des ovules d’une femme et affecter la mobilité des spermatozoïdes d’un homme, dit-elle. Elle conseille également de ne pas boire plus d’une à deux boissons contenant de la caféine par jour ; car une quantité élevée peut augmenter les risques d’infertilité de 60% pour les hommes et les femmes”, dit-elle.

Découvrez aussi : Ce que c’est que la déshydratation et comment l’éviter 

Éviter de fumer de la cigarette

	tabac et grossesseVous savez probablement déjà que fumer n’est pas une bonne idée, lorsque vous êtes enceinte ; mais vous ne saviez peut-être pas que la même règle s’applique lorsque vous essayez de tomber enceinte. Selon Patel, l’ingrédient actif du tabac, « la cotonnine », peut affecter la qualité des ovules d’une femme. Votre partenaire devrait également vous rejoindre dans cette campagne anti-cigarette. Les hommes qui fument des cigarettes, ont un nombre et une motilité des spermatozoïdes inférieurs ; et des anomalies accrues dans la forme et la fonction des spermatozoïdes, dit-elle. De plus, la fumée secondaire sur les partenaires féminines, peut également affecter leur fertilité.

Prendre une vitamine prénatale quotidiennement avant la conception

Idéalement, les femmes devraient commencer à prendre une vitamine prénatale quotidienne trois mois avant la conception, dit McGroary ; car la vitamine prénatale contient 400 microgrammes d’acide folique ; ce qui réduit le risque de malformations congénitales neurologiques, telles que le spina bifida. Vous pouvez acheter des vitamines prénatales en vente libre ou, si vous prenez déjà une multivitamine, vous êtes couvert.

Faire le dépistage génétique

Le dépistage génétique est désormais disponible pour les troubles héréditaires, tels que la mucoviscidose, l’X fragile et la dystrophie musculaire spinale ; et McGroary recommande un dépistage généralisé. Les tests sont devenus plus étendus récemment, et les parents potentiels peuvent avoir des dépistages approfondis peu coûteux de jusqu’à 200 troubles ; selon les antécédents familiaux et l’ascendance. Cela peut vous rassurer avant de concevoir, et que vous ne risquez pas de transmettre ces maladies. Si vous découvrez que vous possédez les gènes d’un trouble ; vous serez au moins en mesure de prendre une décision éclairée concernant votre avenir.

Découvrez aussi : Ce que c’est que le cancer du côlon et comment le prévenir ?

Faites le point sur votre santé globale

Traitez toutes les affections médicamenteuses chroniques avant de tomber enceinte, est le conseil de McGroary. Par exemple, contrôler votre diabète avec une perte de poids et de l’exercice, peut aider votre grossesse à se dérouler plus facilement. De cette manière, vous diminuerez votre risque de malformations congénitales et de complications de la grossesse”, dit-il. Le contrôle de l’hypertension, également par la perte de poids et l’activité physique, peut réduire le risque d’accouchement prématuré ; de retard de croissance du bébé et de prééclampsie. De plus, faire le point sur vos médicaments, consiste à vérifier s’ils sont sans danger pendant la grossesse.

Marcher de façon fréquente

importance de la marche Mettre votre corps en forme avant de tomber enceinte, aidera votre corps à faire face au stress et aux tensions de la grossesse ; explique le Dr Mark Gostine, créateur de babyQ, un outil qui guide les femmes tout au long de la grossesse. Par conséquent, il recommande un exercice modéré sous forme de marche rapide 180 minutes par semaine (ou 30 minutes par jour, six jours par semaine). Il rappelle aussi de ne pas rester assis plus d’une heure à la fois. Simplement en vous levant et en vous promenant plus souvent dans la journée, vous brûlerez des calories, ferez bouger votre corps ; et favoriserez un mode de vie plus sain qui portera ses fruits pendant votre grossesse et au-delà.

Manger des aliments

Les femmes qui essaient de tomber enceintes et leurs partenaires aussi, devraient manger des aliments riches en vitamine C, en vitamine E et en zinc, dit Gostine. Selon des recherches sur la fécondation in vitro où les hommes et les femmes, qui ont pu concevoir le plus facilement se sont avérés avoir les niveaux les plus élevés de ces éléments dans leur sang. Vous pouvez trouver de la vitamine C dans les fruits et légumes, la vitamine E dans les noix ; les arachides et le germe de blé, et le zinc dans les arachides, le bœuf, le porc, l’agneau et le poulet.

Découvrez aussi : Les méthodes naturelles pour purifier le corps 

Le stress peut affecter une grossesse

Les experts n’ont pas de faits concrets pour étayer cette idée ; mais les médecins disent qu’il existe de nombreuses preuves anecdotiques pour étayer cette idée. Si vous êtes déprimée ou inconsciemment ambivalente à l’idée de tomber enceinte, cela réduira vos chances », explique la psychiatre de Beverly Hills, Californie, le Dr Carole Lieberman. Parfois, l’anxiété à propos de choses telles que la prise de poids ou la réaction de votre partenaire à la grossesse, peut également bloquer la réceptivité du corps. Cependant, apprenez à méditer, écoutez de la musique apaisante et prenez des mini-vacances romantiques avec votre partenaire.

Parfois, avez-vous besoin d’aide ?

En moyenne, 85 % des couples mettent six mois à concevoir. Et, d’ici un an, 95 à 97 pour cent des couples devraient réussir, dit Patel. Si vous avez moins de 35 ans et que vous essayez de tomber enceinte depuis un an ; elle vous recommande de demander l’aide d’un spécialiste de la fertilité. Si vous avez plus de 35 ans, elle suggère de contacter un spécialiste après seulement six mois. Même si vous vous sentez découragé, ne désespérez pas. De nombreux cas d’infertilité, peuvent être résolus rapidement et avec des traitements de faible technologie.

Découvrez aussi : Hémorroïdes : comment les soigner ?